"Vous avez dit ces derniers jours beaucoup de bêtises sur soi-disant des salaires, des avantages. Tout cela était faux", a lancé le chef de l'Etat à des journalistes de BFMTV et CNEWS, à propos de son collaborateur aujourd'hui licencié qui a violenté des manifestants le 1er mai à Paris.

"Vous avez dit ces derniers jours beaucoup de bêtises sur soi-disant des salaires, des avantages. Tout cela était faux", a lancé le chef de l'Etat à des journalistes de BFMTV et CNEWS, à propos de son collaborateur aujourd'hui licencié qui a violenté des manifestants le 1er mai à Paris.