Washington a annoncé jeudi soir avoir sanctionné pour la première fois une entité étrangère pour avoir acheté des armes russes, à savoir une unité de l'armée chinoise qui a acquis des avions de chasse et des missiles sol-air.

"Ce geste des Etats-Unis viole gravement les principes fondamentaux des relations internationales et nuit sérieusement aux relations entre les deux pays et leurs armées", a déclaré lors d'un point de presse le porte-parole de la diplomatie chinoise, Geng Shuang, précisant que Pékin avait d'ores et déjà protesté auprès de Washington.

"Nous appelons fermement les Etats-Unis à rectifier immédiatement cette faute et à retirer ces soi-disant sanctions. Autrement les Etats-Unis devront en payer les conséquences", a-t-il averti.

Au même moment, Moscou a accusé Washington de "jouer avec le feu" dans cette affaire et de menacer "la stabilité mondiale".

A propos des achats d'armes à la Russie, le porte-parole chinois a rappelé que ce pays était "un partenaire de coopération stratégique" de Pékin.

Cette coopération vise à défendre "les intérêts légitimes des deux pays ainsi que la paix et la stabilité régionales", sans viser "aucune tierce partie", a assuré M. Geng.

Washington a imposé des sanctions financières ciblées contre une unité-clé du ministère chinois de la Défense, Equipment Development Department, et son directeur, Li Shangfu, pour l'achat d'avions de combat Soukhoï Su-35 fin 2017 et d'équipement lié au système de défense antiaérienne russe S-400 début 2018.

Ce nouveau bras de fer sino-américain intervient alors que les deux pays sont déjà aux prises avec une guerre commerciale et s'affrontent à coups de droits de douane sur leurs exportations mutuelles.

Washington a annoncé jeudi soir avoir sanctionné pour la première fois une entité étrangère pour avoir acheté des armes russes, à savoir une unité de l'armée chinoise qui a acquis des avions de chasse et des missiles sol-air."Ce geste des Etats-Unis viole gravement les principes fondamentaux des relations internationales et nuit sérieusement aux relations entre les deux pays et leurs armées", a déclaré lors d'un point de presse le porte-parole de la diplomatie chinoise, Geng Shuang, précisant que Pékin avait d'ores et déjà protesté auprès de Washington."Nous appelons fermement les Etats-Unis à rectifier immédiatement cette faute et à retirer ces soi-disant sanctions. Autrement les Etats-Unis devront en payer les conséquences", a-t-il averti.Au même moment, Moscou a accusé Washington de "jouer avec le feu" dans cette affaire et de menacer "la stabilité mondiale".A propos des achats d'armes à la Russie, le porte-parole chinois a rappelé que ce pays était "un partenaire de coopération stratégique" de Pékin.Cette coopération vise à défendre "les intérêts légitimes des deux pays ainsi que la paix et la stabilité régionales", sans viser "aucune tierce partie", a assuré M. Geng.Washington a imposé des sanctions financières ciblées contre une unité-clé du ministère chinois de la Défense, Equipment Development Department, et son directeur, Li Shangfu, pour l'achat d'avions de combat Soukhoï Su-35 fin 2017 et d'équipement lié au système de défense antiaérienne russe S-400 début 2018.Ce nouveau bras de fer sino-américain intervient alors que les deux pays sont déjà aux prises avec une guerre commerciale et s'affrontent à coups de droits de douane sur leurs exportations mutuelles.