Longtemps, les papes et les évêques furent des puissants. Inlassablement, ils prenaient le parti du pouvoir et de la richesse. Fréquentaient les princes et les seigneurs. Soignaient leur image et leur succession. Puis vint Rerum novarum. Un petit tremblement de terre dans le monde catholique.
...