Fouad Belkacem a été interpellé mardi dans le cadre de l'action d'envergure menée contre des personnes soupçonnées d'activités terroristes et contre des groupes qui enrôleraient des jeunes Belges pour aller combattre en Syrie. L'enquête, menée depuis février 2012, visait notamment Sharia4Belgium. D'après le parquet fédéral, l'instruction met en lumière des éléments permettant de penser que le cadre de référence idéologique et militant de Sharia4Belgium est le salafisme djihadiste, la branche la plus fondamentaliste qui prône la violence pour atteindre ses objectifs, soit renverser les institutions démocratiques et les remplacer par un État islamiste. Les enquêteurs soupçonnent également l'organisation d'être responsable de l'envoi de jeunes Belges en Syrie. "Mon client conteste toute implication dans des activités terroristes. Il nie également avoir enrôlé des jeunes pour les envoyer en Syrie", a indiqué Walter Damen, qui n'a pas dit grand chose sur l'audition de son client. "Je peux juste dire qu'il n'a pas été confronté à des faits concrets. Peut-être que cela arrivera encore par la suite." Fouad Belkacem comparaîtra vendredi devant la chambre du conseil. Le 25 avril il comparaîtra par ailleurs pour l'appel introduit à l'encontre de sa condamnation pour incitation à la haine contre les non-musulmans et harcèlement sur la personne de Frank Vanhecke, le veuf de Marie-Rose Morel. Il a écopé pour ces faits de deux ans de prison, dont la moitié ferme, et d'une amende de 550 euros. (Belga)

Fouad Belkacem a été interpellé mardi dans le cadre de l'action d'envergure menée contre des personnes soupçonnées d'activités terroristes et contre des groupes qui enrôleraient des jeunes Belges pour aller combattre en Syrie. L'enquête, menée depuis février 2012, visait notamment Sharia4Belgium. D'après le parquet fédéral, l'instruction met en lumière des éléments permettant de penser que le cadre de référence idéologique et militant de Sharia4Belgium est le salafisme djihadiste, la branche la plus fondamentaliste qui prône la violence pour atteindre ses objectifs, soit renverser les institutions démocratiques et les remplacer par un État islamiste. Les enquêteurs soupçonnent également l'organisation d'être responsable de l'envoi de jeunes Belges en Syrie. "Mon client conteste toute implication dans des activités terroristes. Il nie également avoir enrôlé des jeunes pour les envoyer en Syrie", a indiqué Walter Damen, qui n'a pas dit grand chose sur l'audition de son client. "Je peux juste dire qu'il n'a pas été confronté à des faits concrets. Peut-être que cela arrivera encore par la suite." Fouad Belkacem comparaîtra vendredi devant la chambre du conseil. Le 25 avril il comparaîtra par ailleurs pour l'appel introduit à l'encontre de sa condamnation pour incitation à la haine contre les non-musulmans et harcèlement sur la personne de Frank Vanhecke, le veuf de Marie-Rose Morel. Il a écopé pour ces faits de deux ans de prison, dont la moitié ferme, et d'une amende de 550 euros. (Belga)