Les jeunes crocodiles marins, âgés d'un an, devaient rejoindre une ferme située dans le comté anglais du Cambridgeshire (est), où ils devaient être élevés pour leur viande. Les animaux n'avaient pas été transportés conformément à la réglementation, ce qui invalidait leur permis et rendait donc leur importation illégale.

Dix reptiles étaient entassés dans chaque boîte, qui n'étaient censées en contenir que quatre, selon la police.

"Il n'est tout simplement pas acceptable que les reptiles soient transportés de cette manière", a déclaré Grant Miller, chef de la Convention sur le commerce international des espèces menacées d'extinction (CITES) à l'aéroport londonien d'Heathrow.

"Les crocodiles avaient commencé à se battre entre eux pendant le vol car l'espace était limité, peu d'attention avait été portée à leur bien-être", a-t-il souligné. "Nous saisirons tout ce qui contrevient aux règlements de la CITES, et ça devrait donc servir d'avertissement à ceux qui envisagent de transporter des animaux sauvages dans de telles conditions."

Depuis la découverte des crocodiles le 27 avril, un des reptiles est mort et les animaux restants ont été pris en charge.

Les jeunes crocodiles marins, âgés d'un an, devaient rejoindre une ferme située dans le comté anglais du Cambridgeshire (est), où ils devaient être élevés pour leur viande. Les animaux n'avaient pas été transportés conformément à la réglementation, ce qui invalidait leur permis et rendait donc leur importation illégale. Dix reptiles étaient entassés dans chaque boîte, qui n'étaient censées en contenir que quatre, selon la police. "Il n'est tout simplement pas acceptable que les reptiles soient transportés de cette manière", a déclaré Grant Miller, chef de la Convention sur le commerce international des espèces menacées d'extinction (CITES) à l'aéroport londonien d'Heathrow."Les crocodiles avaient commencé à se battre entre eux pendant le vol car l'espace était limité, peu d'attention avait été portée à leur bien-être", a-t-il souligné. "Nous saisirons tout ce qui contrevient aux règlements de la CITES, et ça devrait donc servir d'avertissement à ceux qui envisagent de transporter des animaux sauvages dans de telles conditions." Depuis la découverte des crocodiles le 27 avril, un des reptiles est mort et les animaux restants ont été pris en charge.