Pour le premier jumeau, Emily, née prématurément après 27 semaines, l'accouchement s'était bien déroulé. Pour son petit frère Jamie par contre, la situation s'était compliquée et les médecins l'avaient déclaré mort né.

Ne voulant pas le laisser partir, la maman a câliné et a parlé à son bébé mort né pendant deux heures. Le petit garçon s'est alors mis à donner signe de vie. D'abord une première respiration, puis, retrouvant quelques espoirs, la maman a alors nourri son enfant avec quelques gouttes de lait maternel déposées sur son doigt et le nourrisson a commencé à respirer normalement. "Quelques secondes plus tard, il a ouvert les yeux. Après, il a tendu sa main et il a attrapé mon doigt. Les docteurs n'en croyaient pas leurs yeux", a expliqué la maman dans le Mail Online.

Kate Ogg a parlé pour la première fois de son expérience la semaine dernière. Elle a souligné l'importance du lien maternel et du contact peau contre peau avec les bébés malades. Ce contact est appelé "la méthode kangourou" en référence à la poche dans laquelle les femelles kangourous gardent leur bébé au chaud.

Le Vif.be, avec Belga

Pour le premier jumeau, Emily, née prématurément après 27 semaines, l'accouchement s'était bien déroulé. Pour son petit frère Jamie par contre, la situation s'était compliquée et les médecins l'avaient déclaré mort né. Ne voulant pas le laisser partir, la maman a câliné et a parlé à son bébé mort né pendant deux heures. Le petit garçon s'est alors mis à donner signe de vie. D'abord une première respiration, puis, retrouvant quelques espoirs, la maman a alors nourri son enfant avec quelques gouttes de lait maternel déposées sur son doigt et le nourrisson a commencé à respirer normalement. "Quelques secondes plus tard, il a ouvert les yeux. Après, il a tendu sa main et il a attrapé mon doigt. Les docteurs n'en croyaient pas leurs yeux", a expliqué la maman dans le Mail Online. Kate Ogg a parlé pour la première fois de son expérience la semaine dernière. Elle a souligné l'importance du lien maternel et du contact peau contre peau avec les bébés malades. Ce contact est appelé "la méthode kangourou" en référence à la poche dans laquelle les femelles kangourous gardent leur bébé au chaud.Le Vif.be, avec Belga