Un garde avait remarqué le manège mais il est intervenu trop tard, le mal était déjà fait. Le touriste a présenté ses excuses pour le dommage occasionné. Il pourrait en outre recevoir une amende pour son comportement imprudent.


Le directeur du musée Timothy Verdun, lui-même américain, condamne ce type d'attitude. Il admet que le doigt cassé n'était pas l'original. Il s'agissait d'un doigt ajouté à la statue. Mais selon lui, "dans un monde globalisé comme le nôtre, les règles fondamentales à respecter lorsqu'on visite un musée, tel que 'Ne pas toucher', ont été oubliées".


Le prix de la réparation n'est pas encore connu. Mais, même s'il est abordable, le succès de la restauration n'est pas assuré, craint le directeur du musée florentin.

Un garde avait remarqué le manège mais il est intervenu trop tard, le mal était déjà fait. Le touriste a présenté ses excuses pour le dommage occasionné. Il pourrait en outre recevoir une amende pour son comportement imprudent. Le directeur du musée Timothy Verdun, lui-même américain, condamne ce type d'attitude. Il admet que le doigt cassé n'était pas l'original. Il s'agissait d'un doigt ajouté à la statue. Mais selon lui, "dans un monde globalisé comme le nôtre, les règles fondamentales à respecter lorsqu'on visite un musée, tel que 'Ne pas toucher', ont été oubliées". Le prix de la réparation n'est pas encore connu. Mais, même s'il est abordable, le succès de la restauration n'est pas assuré, craint le directeur du musée florentin.