En Suisse, la chaine de supermarchés Lidl commercialise pour la première fois deux produits contenant du cannabidiol (CBD) en collaboration avec la start-up "The Botanicals". Basée dans le canton de Thurgau, dans le nord-est du pays, l'entreprise fournit des fleurs de chanvre provenant exclusivement de cultures suisses. La société a comme objectif de vendre de l'"her...

En Suisse, la chaine de supermarchés Lidl commercialise pour la première fois deux produits contenant du cannabidiol (CBD) en collaboration avec la start-up "The Botanicals". Basée dans le canton de Thurgau, dans le nord-est du pays, l'entreprise fournit des fleurs de chanvre provenant exclusivement de cultures suisses. La société a comme objectif de vendre de l'"herbe" légale à travers toute l'Europe. Ce produit est composé de fleurs de chanvre produites en tant que substitut du tabac à rouler. Elles sont proposées à la vente dans les magasins Lidl en Suisse alémanique et en Suisse romande depuis le 19 avril 2018, sous forme de paquet de 1,5 ou 3 gr. Leurs prix varient de 17 à 20 francs (de 14 à environ 17 euros), soit le double du prix des cigarettes classiques à rouler. Le chanvre utilisé provient exclusivement de cultures établies en suisses. Les plantes sont cultivées dans des serres ou sur des terrains couverts spécialement prévus à cet effet, et cela, dans un esprit durable, sans ajout de substances chimiques, synthétiques ou génétiquement modifiées. Le cannabidiol appelé CBD en abrégé est un composant du chanvre. Ces cultures légales ne contiennent que d'infimes quantités de Tétrahydrocannabinol (THC), le principal constituant psychotique de la plante, et une grande part de CBD.La législation suisse a été modifiée en 2011 afin d'autoriser les personnes âgées de plus de 18 ans à acheter du cannabis avec moins de 1% de THC). Les raisons sont principalement médicales. Les produits vendus dans les rayons-tabacs du Lidl sont conçus pour apporter un effet relaxant et anti-inflammatoire, mais pas grisant. L'agence des douanes suisses qui recense les taxes des produits vendus à base de cannabis a enregistré une hausse significative des revendeurs, allant d'une poignée de main en 2015 à plus de 140 l'année dernière.