Coincé sous des débris retenus par une poutre en métal, ce qui lui a servi d'abri, Romeo semblait parfaitement détendu en buvant ses premières gouttes d'eau depuis 230 heures, si l'on en juge par la vidéo prise par le pompier qui l'a sauvé.

Lorsque le tremblement de terre a frappé, avant l'aube le 24 août, le petit village médiéval de San Lorenzo a Flaviano, un hameau près d'Amatrice, les maîtres de Romeo, qui dormaient au deuxième étage, ont réussi à quitter la maison. Mais Romeo, qui était au premier, était coincé par les débris.

Après avoir passé des heures à le chercher, ses maîtres avaient finalement accepté d'être évacués du village dévasté. C'est sans espoir que le couple est revenu vendredi soir, accompagné de pompiers, pour tenter de récupérer des choses parmi les ruines de la maison. Ils étaient à peine arrivés lorsque le chien, entendant leurs voix, s'est mis à aboyer.

Les pompiers ont immédiatement commencé à dégager les débris, et ont sorti le chien qui ne semblait pas particulièrement traumatisé par son expérience.

Coincé sous des débris retenus par une poutre en métal, ce qui lui a servi d'abri, Romeo semblait parfaitement détendu en buvant ses premières gouttes d'eau depuis 230 heures, si l'on en juge par la vidéo prise par le pompier qui l'a sauvé. Lorsque le tremblement de terre a frappé, avant l'aube le 24 août, le petit village médiéval de San Lorenzo a Flaviano, un hameau près d'Amatrice, les maîtres de Romeo, qui dormaient au deuxième étage, ont réussi à quitter la maison. Mais Romeo, qui était au premier, était coincé par les débris. Après avoir passé des heures à le chercher, ses maîtres avaient finalement accepté d'être évacués du village dévasté. C'est sans espoir que le couple est revenu vendredi soir, accompagné de pompiers, pour tenter de récupérer des choses parmi les ruines de la maison. Ils étaient à peine arrivés lorsque le chien, entendant leurs voix, s'est mis à aboyer. Les pompiers ont immédiatement commencé à dégager les débris, et ont sorti le chien qui ne semblait pas particulièrement traumatisé par son expérience.