Le président français François Hollande est arrivé dimanche au Caire pour réaffirmer son soutien à son homologue Abdel Fattah al-Sissi qui dirige l'Egypte d'une main de fer. Une visite centrée sur la sécurité au Moyen-Orient mais avec un important volet commercial. Il aura donc commencé sa visite "en fanfare".

Le même traitement a été réservé à Poutine. Lui aussi a fait preuve d'une grande maîtrise. Même si on voit qu'il souffre, il n'exhibera qu'une vague grimace vers la minute 05.

Le président français François Hollande est arrivé dimanche au Caire pour réaffirmer son soutien à son homologue Abdel Fattah al-Sissi qui dirige l'Egypte d'une main de fer. Une visite centrée sur la sécurité au Moyen-Orient mais avec un important volet commercial. Il aura donc commencé sa visite "en fanfare". Le même traitement a été réservé à Poutine. Lui aussi a fait preuve d'une grande maîtrise. Même si on voit qu'il souffre, il n'exhibera qu'une vague grimace vers la minute 05.