Ed devrait arriver ce lundi à l'embouchure du fleuve le plus long du monde. Il lui reste cependant 85km à parcourir aujourd'hui alors qu'il s'effondrait de fatigue hier. "J'ai commencé à m'endormir en marchant... Le dernier jour va être très long", écrivait-t-il sur son dernier blog hier, espérant arriver lundi avant le couché du soleil.

Parti il y 859 jours, de la source de l'Amazone, au sommet du Nevado Mismi, au Pérou, l'Anglais a depuis été piqué 50.000 fois par des moustiques et des centaines de fois par des guêpes. Il a également dû affronter des morsures de vipères ou des piqûres de scorpions et faire face à des attaques d'anaconda et d'anguilles électriques.

Il a par deux fois été accusé de meurtre (faussement), a été emprisonné et pris pour cible par des flèches d'Indiens d'Amazonie, selon son blog.

A une journée de la fin de son périple, dimanche, le marcheur s'est effondré de fatigue. Une porte-parole de l'aventurier a assuré que si l'Anglais arrivait au terme de son voyage, ce serait la première fois qu'un homme aurait parcouru à pied la totalité de l'Amazone, de sa source à l'océan Atlantique.

Comme tout ses fans sur son blog, nous conclurons par un: "Go Ed!"

Le Vif.be

Ed devrait arriver ce lundi à l'embouchure du fleuve le plus long du monde. Il lui reste cependant 85km à parcourir aujourd'hui alors qu'il s'effondrait de fatigue hier. "J'ai commencé à m'endormir en marchant... Le dernier jour va être très long", écrivait-t-il sur son dernier blog hier, espérant arriver lundi avant le couché du soleil. Parti il y 859 jours, de la source de l'Amazone, au sommet du Nevado Mismi, au Pérou, l'Anglais a depuis été piqué 50.000 fois par des moustiques et des centaines de fois par des guêpes. Il a également dû affronter des morsures de vipères ou des piqûres de scorpions et faire face à des attaques d'anaconda et d'anguilles électriques. Il a par deux fois été accusé de meurtre (faussement), a été emprisonné et pris pour cible par des flèches d'Indiens d'Amazonie, selon son blog. A une journée de la fin de son périple, dimanche, le marcheur s'est effondré de fatigue. Une porte-parole de l'aventurier a assuré que si l'Anglais arrivait au terme de son voyage, ce serait la première fois qu'un homme aurait parcouru à pied la totalité de l'Amazone, de sa source à l'océan Atlantique. Comme tout ses fans sur son blog, nous conclurons par un: "Go Ed!" Le Vif.be