De très bonne humeur, Jean-Claude Juncker a accueilli les dirigeants européens à Riga en compagnie du président du Conseil européen Donald Tusk et de la Première ministre lettonne Laimdota Straujuma.

Après une petite pique à l'égard du premier ministre grec Alexis Tsipras qui arrive toujours sans cravate, il a salué le premier ministre hongrois Victor Orban d'un "Hello dictator".

Les autres rencontres se sont également déroulées sur un mode plutôt léger et chaleureux. Juncker tape les hommes sur la poitrine, les épaules et parfois le visage. Il embrasse même le premier ministre belge Charles Michel sur le crâne.

Le "Petit Journal" a réalisé une compilation de tous les gestes pas très diplomatiques de Juncker. "Il se fout du protocole" conclut le présentateur. Les réalisateurs ont également reconstitué trois brèves conversations entre Juncker, Tusk et Straujuma qui prouvent que le trio ne connaît pas toujours le nom des personnes qu'il accueille.

De très bonne humeur, Jean-Claude Juncker a accueilli les dirigeants européens à Riga en compagnie du président du Conseil européen Donald Tusk et de la Première ministre lettonne Laimdota Straujuma.Après une petite pique à l'égard du premier ministre grec Alexis Tsipras qui arrive toujours sans cravate, il a salué le premier ministre hongrois Victor Orban d'un "Hello dictator".Les autres rencontres se sont également déroulées sur un mode plutôt léger et chaleureux. Juncker tape les hommes sur la poitrine, les épaules et parfois le visage. Il embrasse même le premier ministre belge Charles Michel sur le crâne. Le "Petit Journal" a réalisé une compilation de tous les gestes pas très diplomatiques de Juncker. "Il se fout du protocole" conclut le présentateur. Les réalisateurs ont également reconstitué trois brèves conversations entre Juncker, Tusk et Straujuma qui prouvent que le trio ne connaît pas toujours le nom des personnes qu'il accueille.