Vocabulaire moderne, anecdotes diverses, mauvaise foi crasse... Face caméra, des personnages historiques, aidés de quelques anonymes, racontent l'histoire telle qu'ils l'ont vécu. Dans le premier épisode dédié à La Guerre des Gaules, César rappelle qu'il n'a jamais été empereur, mais "imperator, ça, oui". Et Vercingétorix de le couper en précisant qu'il a été le "contubernalis" de César; Il a donc partagé la tente de César en tant que noble arverne - donc allié de Rome -, alors qu'il participait à plusieurs batailles au sein de l'armée romaine avant de prendre la tête de la rébellion.

Le second épisode revient sur la première croisade, une nouvelle forme de pèlerinage, portant les armes au service de la foi... Savoureuse, didactique et pédagogique, cette série dépoussière efficacement quelques clichés. Ainsi, après l'avoir vue, on évitera de dire à un Arverne qu'il est Gaulois.

Vocabulaire moderne, anecdotes diverses, mauvaise foi crasse... Face caméra, des personnages historiques, aidés de quelques anonymes, racontent l'histoire telle qu'ils l'ont vécu. Dans le premier épisode dédié à La Guerre des Gaules, César rappelle qu'il n'a jamais été empereur, mais "imperator, ça, oui". Et Vercingétorix de le couper en précisant qu'il a été le "contubernalis" de César; Il a donc partagé la tente de César en tant que noble arverne - donc allié de Rome -, alors qu'il participait à plusieurs batailles au sein de l'armée romaine avant de prendre la tête de la rébellion. Le second épisode revient sur la première croisade, une nouvelle forme de pèlerinage, portant les armes au service de la foi... Savoureuse, didactique et pédagogique, cette série dépoussière efficacement quelques clichés. Ainsi, après l'avoir vue, on évitera de dire à un Arverne qu'il est Gaulois.