Cet ancien cartographe reconverti en 2009 a lui-même été surpris par le succès remporté par ses fresques éphémères. "Je n'avais aucune idée de ce à quoi cela pourrait ressembler quand j'ai réalisé la première. J'étais plutôt époustouflé", confie-t-il à ABC.

Il affirme avoir toujours eu cette passion pour les dessins géométriques. "Ça a commencé un jour comme une blague", explique-t-il, "après une journée de ski, j'ai décidé de dessiner sur une surface plane enneigée. À ce moment-là, je n'avais ni raquette ni appareil photo". Il a regardé sa première création depuis un télésiège.

Aujourd'hui, pour créer ses dessins, il se sert uniquement de ses raquettes et de ses bâtons pour mesurer. Le reste est dans sa tête. Et le résultat est fabuleux.

Cet ancien cartographe reconverti en 2009 a lui-même été surpris par le succès remporté par ses fresques éphémères. "Je n'avais aucune idée de ce à quoi cela pourrait ressembler quand j'ai réalisé la première. J'étais plutôt époustouflé", confie-t-il à ABC. Il affirme avoir toujours eu cette passion pour les dessins géométriques. "Ça a commencé un jour comme une blague", explique-t-il, "après une journée de ski, j'ai décidé de dessiner sur une surface plane enneigée. À ce moment-là, je n'avais ni raquette ni appareil photo". Il a regardé sa première création depuis un télésiège. Aujourd'hui, pour créer ses dessins, il se sert uniquement de ses raquettes et de ses bâtons pour mesurer. Le reste est dans sa tête. Et le résultat est fabuleux.