D'après les chiffres fournis par la municipalité, cette fête populaire qui attire un nombre grandissant d'étrangers, a mobilisé 120 volontaires de la protection civile pour la sécurité et 17 trains spéciaux pour acheminer les touristes curieux depuis Madrid.

Les 100 tonnes de tomates, bien mûres, ont été écoulées par les fêtards en une heure, entre 11h00 et 12h00 comme le veut la stricte tradition.

La fête remonte aux années 1940, lorsque des jeunes frustrés de ne pouvoir participer à la fête du village, avait commencé à jeter des tomates.

Depuis la tradition s'est perpétuée et a donné à cette petite ville de 10.000 habitants une relative et particulière célébrité en Espagne et au-delà.

La municipalité monnaie aujourd'hui très cher le droit pour les télévisions, étrangères notamment, de pouvoir filmer la bataille depuis un des balcons de la mairie.

pt">Le Vif.be, avec Belga

D'après les chiffres fournis par la municipalité, cette fête populaire qui attire un nombre grandissant d'étrangers, a mobilisé 120 volontaires de la protection civile pour la sécurité et 17 trains spéciaux pour acheminer les touristes curieux depuis Madrid. Les 100 tonnes de tomates, bien mûres, ont été écoulées par les fêtards en une heure, entre 11h00 et 12h00 comme le veut la stricte tradition. La fête remonte aux années 1940, lorsque des jeunes frustrés de ne pouvoir participer à la fête du village, avait commencé à jeter des tomates. Depuis la tradition s'est perpétuée et a donné à cette petite ville de 10.000 habitants une relative et particulière célébrité en Espagne et au-delà. La municipalité monnaie aujourd'hui très cher le droit pour les télévisions, étrangères notamment, de pouvoir filmer la bataille depuis un des balcons de la mairie. pt">Le Vif.be, avec Belga