La proposition d'admettre des golfeuses au "Honourable Company of Edinburgh Golfers" de Muirfield a été approuvée par 80,2% des membres. En mai dernier, elle n'avait recueilli que 64% des voix, en deçà de la majorité des deux tiers requise, ce qui avait exclu le club de la liste des parcours du British Open.

"Bien joué, Muirfield, admettre des membres femmes est la bonne décision", s'est félicitée sur Twitter la Première ministre écossaise Nicola Sturgeon.

Le club, dont les membres étaient exclusivement masculins depuis sa création en 1744, réintègre ainsi la liste des parcours du British Open, a annoncé dans la foulée du vote la R&A, l'instance organisatrice du tournoi.

Muirfield a accueilli le tournoi à seize reprises, la dernière fois en 2013, et doit le faire de nouveau en 2023.

Avec cette décision, tous les grands clubs écossais acceptent désormais les femmes.

En juillet dernier, les membres du Royal Troon avaient eux aussi accepté à une très large majorité d'ouvrir les portes à des membres féminins. St Andrews avait mis fin à 260 ans de non-mixité en septembre 2014.

La proposition d'admettre des golfeuses au "Honourable Company of Edinburgh Golfers" de Muirfield a été approuvée par 80,2% des membres. En mai dernier, elle n'avait recueilli que 64% des voix, en deçà de la majorité des deux tiers requise, ce qui avait exclu le club de la liste des parcours du British Open."Bien joué, Muirfield, admettre des membres femmes est la bonne décision", s'est félicitée sur Twitter la Première ministre écossaise Nicola Sturgeon.Le club, dont les membres étaient exclusivement masculins depuis sa création en 1744, réintègre ainsi la liste des parcours du British Open, a annoncé dans la foulée du vote la R&A, l'instance organisatrice du tournoi.Muirfield a accueilli le tournoi à seize reprises, la dernière fois en 2013, et doit le faire de nouveau en 2023.Avec cette décision, tous les grands clubs écossais acceptent désormais les femmes.En juillet dernier, les membres du Royal Troon avaient eux aussi accepté à une très large majorité d'ouvrir les portes à des membres féminins. St Andrews avait mis fin à 260 ans de non-mixité en septembre 2014.