"J'aime collectionner les plaques d'immatriculation uniques et je suis fier d'avoir décroché" la plaque 5 ("Dubaï 5"), a dit Balwinder Sahani, cité par le quotidien anglophone Gulf News.

Selon le Khaleej Times, M. Sahani a affirmé que si les enchères avaient atteint "50 ou même 100 millions", il aurait payé.

Propriétaire d'une entreprise immobilière internationale, Balwinder Sahani a précisé avoir acheté la plaque numéro 9 l'an dernier pour 25 millions de dirhams (6 millions d'euros).

Il a expliqué que ce genre d'acquisitions était sa "passion" et que la plaque numéro 5 irait sur "l'une de ses Rolls Royce".

L'Autorité des routes et du Transport (RTA) à Dubaï organise régulièrement des ventes aux enchères de plaques d'immatriculation, qui attirent des millionnaires, avides notamment de publicité.

"J'aime collectionner les plaques d'immatriculation uniques et je suis fier d'avoir décroché" la plaque 5 ("Dubaï 5"), a dit Balwinder Sahani, cité par le quotidien anglophone Gulf News. Selon le Khaleej Times, M. Sahani a affirmé que si les enchères avaient atteint "50 ou même 100 millions", il aurait payé. Propriétaire d'une entreprise immobilière internationale, Balwinder Sahani a précisé avoir acheté la plaque numéro 9 l'an dernier pour 25 millions de dirhams (6 millions d'euros). Il a expliqué que ce genre d'acquisitions était sa "passion" et que la plaque numéro 5 irait sur "l'une de ses Rolls Royce". L'Autorité des routes et du Transport (RTA) à Dubaï organise régulièrement des ventes aux enchères de plaques d'immatriculation, qui attirent des millionnaires, avides notamment de publicité.