Vingt sherpas étaient partis sur l'Everest pour ramasser les détritus laissés derrière eux par de multiples expéditions et retrouver les corps des alpinistes décédés dans la "zone de la mort", au delà de 8.000 mètres d'altitude, où le niveau de l'oxygène correspond à un tiers de celui que l'on enregistre au niveau de la mer.

Selon le coordinateur Chakra Karki, l'équipe a découvert cinq corps, dont celui de l'Américain Scott Fisher, guide d'une expédition mort le 10 mai 1996, l'une des journées les plus sombres de l'histoire de l'alpinisme dans l'Everest au cours de laquelle huit personnes avaient perdu la vie.

"Nous avons découvert le corps de Fisher (...) et pris des photos, mais nous ne l'avons pas touché", a-t-il dit par téléphone à l'AFP depuis le camp de base de la mission. "Sa famille ne nous a pas autorisés à le déplacer et nous respectons sa décision."

L'équipe a déjà ramené les corps de deux grimpeurs, ceux du Suisse Gianni Goltz mort en 2008 et du Russe Sergey Duganov décédé cette année. Depuis 1953, quelque 300 personnes sont mortes sur les pentes de l'Everest.

Levif.be, avec Belga

Vingt sherpas étaient partis sur l'Everest pour ramasser les détritus laissés derrière eux par de multiples expéditions et retrouver les corps des alpinistes décédés dans la "zone de la mort", au delà de 8.000 mètres d'altitude, où le niveau de l'oxygène correspond à un tiers de celui que l'on enregistre au niveau de la mer. Selon le coordinateur Chakra Karki, l'équipe a découvert cinq corps, dont celui de l'Américain Scott Fisher, guide d'une expédition mort le 10 mai 1996, l'une des journées les plus sombres de l'histoire de l'alpinisme dans l'Everest au cours de laquelle huit personnes avaient perdu la vie. "Nous avons découvert le corps de Fisher (...) et pris des photos, mais nous ne l'avons pas touché", a-t-il dit par téléphone à l'AFP depuis le camp de base de la mission. "Sa famille ne nous a pas autorisés à le déplacer et nous respectons sa décision." L'équipe a déjà ramené les corps de deux grimpeurs, ceux du Suisse Gianni Goltz mort en 2008 et du Russe Sergey Duganov décédé cette année. Depuis 1953, quelque 300 personnes sont mortes sur les pentes de l'Everest. Levif.be, avec Belga