Selon une étude rapportée par le site internet Techno-science.net, la couleur des cheveux et de la peau est plus sombre près de l'équateur, car les gens sont plus exposés aux rayonnements ultraviolets. Hors Afrique, ce sont sur les Iles Salomon et en Océanie équatoriale que la pigmentation de la peau est la plus sombre. Cette affirmation rend d'autant plus intrigant le nombre important de personnes ayant les cheveux naturellement blonds sur ces îles. En effet, entre 5 et 10 % des habitants des Iles Salomon ont les cheveux blonds, ce qui fait que cette population a la plus forte prévalence en blonds en dehors de l'Europe.

Pour trouver une explication, des chercheurs de l'Université de Stanford ont comparé les génomes de 43 blonds et de 42 bruns des Iles Salomon pour identifier le gène responsable. Ils ont pu identifier une mutation dans un gène connu pour être associé à la pigmentation. Il a également été analysé auprès de 941 individus du monde entier. D'après les résultats, cette mutation ne se produit qu'en Océanie et ne semble pas venir d'Europe.

Le Vif.be

Selon une étude rapportée par le site internet Techno-science.net, la couleur des cheveux et de la peau est plus sombre près de l'équateur, car les gens sont plus exposés aux rayonnements ultraviolets. Hors Afrique, ce sont sur les Iles Salomon et en Océanie équatoriale que la pigmentation de la peau est la plus sombre. Cette affirmation rend d'autant plus intrigant le nombre important de personnes ayant les cheveux naturellement blonds sur ces îles. En effet, entre 5 et 10 % des habitants des Iles Salomon ont les cheveux blonds, ce qui fait que cette population a la plus forte prévalence en blonds en dehors de l'Europe. Pour trouver une explication, des chercheurs de l'Université de Stanford ont comparé les génomes de 43 blonds et de 42 bruns des Iles Salomon pour identifier le gène responsable. Ils ont pu identifier une mutation dans un gène connu pour être associé à la pigmentation. Il a également été analysé auprès de 941 individus du monde entier. D'après les résultats, cette mutation ne se produit qu'en Océanie et ne semble pas venir d'Europe. Le Vif.be