"Les opérations de secours sont terminées, nous retirons désormais les décombres", a déclaré, sur le site de la catastrophe à Nyagatare (une centaine de kilomètres au nord-est de Kigali), le chef de la police de la ville Eric Mutsinzi. Selon un médecin légiste de la police, le Dr François Sinayobye, "36 personnes ont été sorties" des décombres. "Six sont décédées, 12 sont sorties de l'hôpital, 13 blessés légers sont en observation, 5 (personnes) sont gravement blessées", a-t-il précisé. Mardi soir, la police avait annoncé que seules 36 personnes étaient présentes sur le site au moment où l'immeuble de quatre étages en construction - dont le gros oeuvre était achevé - s'est effondré. "On a demandé à ceux qui étaient sur place le nombre de personnes avec lesquels ils travaillaient", a déclaré sur les lieux, le Dr King Kayondo, chirurgien du l'Hôpital militaire de Kanombe à Kigali, pour expliquer comment les secours étaient parvenus à l'estimation de 36 personnes coincées. Selon les autorités, toutes les victimes étaient des ouvriers du chantier, alors que le gouvernement rwandais évoquait mardi la possibilité que des passants aient été également ensevelies. Les raisons de l'effondrement de l'immeuble, censé abriter des petits commerces, n'étaient pas connues dans l'immédiat. (Belga)

"Les opérations de secours sont terminées, nous retirons désormais les décombres", a déclaré, sur le site de la catastrophe à Nyagatare (une centaine de kilomètres au nord-est de Kigali), le chef de la police de la ville Eric Mutsinzi. Selon un médecin légiste de la police, le Dr François Sinayobye, "36 personnes ont été sorties" des décombres. "Six sont décédées, 12 sont sorties de l'hôpital, 13 blessés légers sont en observation, 5 (personnes) sont gravement blessées", a-t-il précisé. Mardi soir, la police avait annoncé que seules 36 personnes étaient présentes sur le site au moment où l'immeuble de quatre étages en construction - dont le gros oeuvre était achevé - s'est effondré. "On a demandé à ceux qui étaient sur place le nombre de personnes avec lesquels ils travaillaient", a déclaré sur les lieux, le Dr King Kayondo, chirurgien du l'Hôpital militaire de Kanombe à Kigali, pour expliquer comment les secours étaient parvenus à l'estimation de 36 personnes coincées. Selon les autorités, toutes les victimes étaient des ouvriers du chantier, alors que le gouvernement rwandais évoquait mardi la possibilité que des passants aient été également ensevelies. Les raisons de l'effondrement de l'immeuble, censé abriter des petits commerces, n'étaient pas connues dans l'immédiat. (Belga)