"Aujourd'hui, ces manuels s'obstinent à passer sous silence l'orientation LGBT (lesbienne, "gay", bi et trans) de certains personnages historiques ou auteurs, même quand elle explique une grande partie de leur oeuvre", explique la ministre en citant le poète Arthur Rimbaud. Mme Vallaud-Belkacem, également porte-parole du gouvernement, annonce aussi que la France portera un discours politique pour la "dépénalisation universelle de l'homosexualité". "Les ambassades françaises interviendront en faveur des militants LGBT", assure-t-elle. "Nous remettrons en marche l'appareil diplomatique pour obtenir une résolution aux Nations unies", annonce la ministre. "Je vais travailler au niveau européen pour que l'Union adopte des lignes directrices contre l'homophobie". "Il faut dessiner la perspective d'une grande convention internationale contre les discriminations en raison de l'orientation sexuelle, c'est urgent alors que dans certains pays voisins les marches de la fierté sont réprimées", explique la ministre française. Début octobre, les autorités serbes ont interdit pour la deuxième année consécutive une marche homosexuelle dans les rues de Belgrade, arguant de problèmes de sécurité. (PATRICK KOVARIK)

"Aujourd'hui, ces manuels s'obstinent à passer sous silence l'orientation LGBT (lesbienne, "gay", bi et trans) de certains personnages historiques ou auteurs, même quand elle explique une grande partie de leur oeuvre", explique la ministre en citant le poète Arthur Rimbaud. Mme Vallaud-Belkacem, également porte-parole du gouvernement, annonce aussi que la France portera un discours politique pour la "dépénalisation universelle de l'homosexualité". "Les ambassades françaises interviendront en faveur des militants LGBT", assure-t-elle. "Nous remettrons en marche l'appareil diplomatique pour obtenir une résolution aux Nations unies", annonce la ministre. "Je vais travailler au niveau européen pour que l'Union adopte des lignes directrices contre l'homophobie". "Il faut dessiner la perspective d'une grande convention internationale contre les discriminations en raison de l'orientation sexuelle, c'est urgent alors que dans certains pays voisins les marches de la fierté sont réprimées", explique la ministre française. Début octobre, les autorités serbes ont interdit pour la deuxième année consécutive une marche homosexuelle dans les rues de Belgrade, arguant de problèmes de sécurité. (PATRICK KOVARIK)