Le tyran de Bagdad

Né dans un village près de Tikrit
...

Né dans un village près de TikritAide en 1968 le parti Ba'ath à prendre le pouvoir et se proclame président en 1979 après un bain de sangEnvahit l'Iran en 1980. Le conflit ne prendra fin que huit années et des centaines de milliers de morts et de blessés plus tardTombe en disgrâce auprès des puissances occidentales après l'attaque chimique de la cité kurde de Halabja en 1988. Les images de cette attaque font le tour du mondeLe sunnite Saddam Hussein se compare volontiers au roi babylonien Nabuchodonosor. Son culte de la personnalité connaît une ampleur inédite à mesure que son pouvoir se prolonge. Il fait reconstruire en partie l'ancienne Babylone avec des pierres portant chacune son nom. Hussein est impitoyable : à l'égard des chiites (la majorité en Irak), des Kurdes et de tous ceux qu'il considère ses ennemis. Même pour sa famille, il n'a pas de miséricorde : à deux de ses beaux-fils qui fuient en Jordanie avec ses filles, il promet l'amnistie s'ils reviennent. À leur retour, il les fait aussitôt abattre. Il est rusé et survit à plusieurs attentats en se faisant remplacer par des sosies. Sa mort sera tout sauf héroïque.