Le 14 février, plusieurs Valentin béatifiés sont célébrés, mais celui le plus souvent associé aux amoureux est Valentin de Terni.

La légende raconte qu'au 3e siècle, l'empereur romain Claude II a aboli les mariages pour recruter plus de soldats. Le prêtre Valentin de Terni aurait continué à célébrer l'union des amoureux et pour cela aurait été condamné à mort. En prison, le saint serait tombé amoureux de la fille de son geôlier, atteinte de cécité. Il lui aurait rendu la vue juste avant d'être décapité, un 14 février.

On raconte qu'il lui aurait aussi envoyé une lettre signée "ton Valentin" dont serait tirée la tradition des "Valentines", ces petites lettres de mots doux. Le pape Gélaise Ier a fixé la Saint-Valentin au 14 février, certainement pour contrecarrer la fête païenne de Lupercales se déroulant le 15 février.

Cette fête romaine consistait à sacrifier une chèvre dans la grotte du Lupercal au pied du Palatin, où Romulus et Remus auraient été allaités par la louve. Les jeunes hommes, vêtus de peaux de boucs, découpaient la peau de l'animal en lanières et avec lesquelles ils allaient fouetter les femmes, pour leur amener la fécondité. Tout cela en l'honneur de la divinité Faunus.

"Ils sont fous ces Romains", comme dirait l'autre.

Le 14 février, plusieurs Valentin béatifiés sont célébrés, mais celui le plus souvent associé aux amoureux est Valentin de Terni.La légende raconte qu'au 3e siècle, l'empereur romain Claude II a aboli les mariages pour recruter plus de soldats. Le prêtre Valentin de Terni aurait continué à célébrer l'union des amoureux et pour cela aurait été condamné à mort. En prison, le saint serait tombé amoureux de la fille de son geôlier, atteinte de cécité. Il lui aurait rendu la vue juste avant d'être décapité, un 14 février.On raconte qu'il lui aurait aussi envoyé une lettre signée "ton Valentin" dont serait tirée la tradition des "Valentines", ces petites lettres de mots doux. Le pape Gélaise Ier a fixé la Saint-Valentin au 14 février, certainement pour contrecarrer la fête païenne de Lupercales se déroulant le 15 février. Cette fête romaine consistait à sacrifier une chèvre dans la grotte du Lupercal au pied du Palatin, où Romulus et Remus auraient été allaités par la louve. Les jeunes hommes, vêtus de peaux de boucs, découpaient la peau de l'animal en lanières et avec lesquelles ils allaient fouetter les femmes, pour leur amener la fécondité. Tout cela en l'honneur de la divinité Faunus."Ils sont fous ces Romains", comme dirait l'autre.