" Conceptuellement parlant, le fascisme est encore plus difficile à définir sans équivoque que toute autre doctrine politique. En 1992, dans ma thèse de doctorat - publiée sous le titre Greep naar de macht, Vlaams-nationalisme en Nieuwe Orde : het VNV (" La conquête du pouvoir : le nationalisme flamand et l'Ordre nouveau : le VNV ") - je me suis efforcé au long d'une septantaine de pages d'en établir une description qui couvrirait toutes ses variantes. Comme l'a écrit l'historien néerlandais Hermann von der Dunk, décédé en 2018, sur cette question épineuse : " Les historiens, sociologues, politologues et autres analystes qui en débattent ont l'air d'esprits dérangés qui essaient de s'entendre en parlant chacun de choses différentes et dans une autre langue. "
...