Dans les profondeurs des îles Malouines (ou Falkland), un trésor recherché depuis 5 ans vient de refaire surface. Des archéologues ont en effet retrouvé, à plus de 1600 mètres de profondeur, l'épave d'un navire disparu depuis la Première Guerre mondiale : le SMS Scharnhorst.

Selon le Falklands Maritime Heritage Trust, ce croiseur cuirassé de la Marine impériale allemande fut construit en 1905, dans la ville de Hambourg. Ces navires étaient armés de huit canons, répartis en deux tourelles doubles et quatre autres canons simples. Dès sa mise en service, le croiseur fut affecté à l'Escadre d'Extrême-Orient, et devint le navire amiral de l'amiral Maximilian von Spee. Le Scharnhorst est connu pour avoir participé, avec son unité, à la bataille navale des Falklands qui opposa les forces britanniques et allemandes le 8 décembre 1914. Un conflit alors remporté par la Royal Navy.

Après avoir subi des dommages importants, le SMS Scharnhorst fut d'ailleurs le premier des neuf navires allemands à couler. Vers 16h, écrasé par les obus de 305 mm des croiseurs de bataille HMS Invincible et HMS Inflexible, le croiseur sombra. Il emporta avec lui son équipage de 800 hommes, y compris l'amiral Maximilian von Spee. Au total, environ 2 200 marins allemands perdirent la vie lors de la bataille.

La première pierre à l'édifice

L'épave a été découverte par un véhicule sous-marin autonome envoyé par le navire Seabed Constructor."Cette découverte est une percée majeure dans la quête pour localiser tous les navires qui faisaient partie de l'escadron allemand perdu pendant la bataille", annonce le Falklands Maritime Heritage Trust dans un communiqué.

Cette quête a démarré en décembre 2014, à l'occasion du centenaire de la bataille navale. Après un premier échec, et une interruption des recherches, les archéologues ont repris les opérations en 2019, en faisant appel à des technologies plus avancées. Le SMS Scharnhorst est soudainement apparu dès le 3e jour d'exploration, à quelque 180 kilomètres au sud-est de Port Stanley, capitale de l'archipel.

Pour Mensun Bound, archéologue sous-marin à la tête de la recherche, cette découverte est incroyable. "Nous chassons souvent des ombres sur le plancher marin, mais quand le Scharnhorst est apparu pour la première fois dans le flux de données, il n'y avait aucun doute qu'il s'agissait d'un navire de la flotte allemande", a-t-il poursuivi. "Nous avons envoyé un ROV explorer et presque immédiatement nous nous sommes retrouvés dans un champ de débris qui disait "bataille"".

D'après les images filmées sur place, le navire est resté dans un bon état de conservation, malgré un siècle passé sous l'eau. Et les archéologues espèrent bien le garder en l'état : le Falkland Maritime Heritage Trust a en effet précisé que l'épave n'avait pas été touchée ni modifiée d'aucune façon durant l'opération. Les spécialistes cherchent maintenant à faire protéger légalement le site. L'objectif ? Étudier le navire et faire parler l'épave en détail afin de se souvenir de cette bataille.

Dans les profondeurs des îles Malouines (ou Falkland), un trésor recherché depuis 5 ans vient de refaire surface. Des archéologues ont en effet retrouvé, à plus de 1600 mètres de profondeur, l'épave d'un navire disparu depuis la Première Guerre mondiale : le SMS Scharnhorst.Selon le Falklands Maritime Heritage Trust, ce croiseur cuirassé de la Marine impériale allemande fut construit en 1905, dans la ville de Hambourg. Ces navires étaient armés de huit canons, répartis en deux tourelles doubles et quatre autres canons simples. Dès sa mise en service, le croiseur fut affecté à l'Escadre d'Extrême-Orient, et devint le navire amiral de l'amiral Maximilian von Spee. Le Scharnhorst est connu pour avoir participé, avec son unité, à la bataille navale des Falklands qui opposa les forces britanniques et allemandes le 8 décembre 1914. Un conflit alors remporté par la Royal Navy.Après avoir subi des dommages importants, le SMS Scharnhorst fut d'ailleurs le premier des neuf navires allemands à couler. Vers 16h, écrasé par les obus de 305 mm des croiseurs de bataille HMS Invincible et HMS Inflexible, le croiseur sombra. Il emporta avec lui son équipage de 800 hommes, y compris l'amiral Maximilian von Spee. Au total, environ 2 200 marins allemands perdirent la vie lors de la bataille.L'épave a été découverte par un véhicule sous-marin autonome envoyé par le navire Seabed Constructor."Cette découverte est une percée majeure dans la quête pour localiser tous les navires qui faisaient partie de l'escadron allemand perdu pendant la bataille", annonce le Falklands Maritime Heritage Trust dans un communiqué.Cette quête a démarré en décembre 2014, à l'occasion du centenaire de la bataille navale. Après un premier échec, et une interruption des recherches, les archéologues ont repris les opérations en 2019, en faisant appel à des technologies plus avancées. Le SMS Scharnhorst est soudainement apparu dès le 3e jour d'exploration, à quelque 180 kilomètres au sud-est de Port Stanley, capitale de l'archipel.Pour Mensun Bound, archéologue sous-marin à la tête de la recherche, cette découverte est incroyable. "Nous chassons souvent des ombres sur le plancher marin, mais quand le Scharnhorst est apparu pour la première fois dans le flux de données, il n'y avait aucun doute qu'il s'agissait d'un navire de la flotte allemande", a-t-il poursuivi. "Nous avons envoyé un ROV explorer et presque immédiatement nous nous sommes retrouvés dans un champ de débris qui disait "bataille"".D'après les images filmées sur place, le navire est resté dans un bon état de conservation, malgré un siècle passé sous l'eau. Et les archéologues espèrent bien le garder en l'état : le Falkland Maritime Heritage Trust a en effet précisé que l'épave n'avait pas été touchée ni modifiée d'aucune façon durant l'opération. Les spécialistes cherchent maintenant à faire protéger légalement le site. L'objectif ? Étudier le navire et faire parler l'épave en détail afin de se souvenir de cette bataille.