Napoléon et sa soif insatiable de domination leur a mené la vie dure. Le pays de Liège, reconverti en département de l'Ourthe sous le régime français, fut aussi mis à contribution : de 1798 à la fin de l'Empire en 1814, 25 000 hommes sur les 360 000 habitants d'un territoire équivalent à l'actuelle province de Liège, iront combler les saignées de la formidable machine de guerre impériale. Difficile de se dérober. Sauf à pouvoir justifier d'un motif d'exemption. Comme la présence d'un aîné dans la Grande Armée. Obtenir l'indispensable attestation du régiment pouvait prendre du temps. Exhiber une lettre récemment envoyée à la famille par le frère enrôlé pouvait faire patienter les autorités départementales et différer ainsi un départ pour la guerre et une mort souvent assurée : 40 % des conscrits du pays de Liège n'auraient jamais revu leur terre natale.
...