L'odyssée américaine, c'est une affaire de port où l'on embarquait. De flots à traverser.

Après pouvait démarrer une nouvelle vie, en principe meilleure. C'était, pour beaucoup,

une vie de fermier, d'agriculteur, d'éleveur. La terre promise en était bien une, au moins

au sens premier. Longtemps, le sol a nourri les rêves, les familles et le bétail des migrants, récents ou installés de longue date. Et puis l'industrialisation a rendu la tâche, par nature difficile, encore plus compliquée. Les reportages de Dorothea Lange, dans les années 1930, ont révélé le calvaire du monde agricole américain.

Cette photo est extraite du hors-série de 200 pages du Vif/L'Express, en vente en librairie dès le 16 octobre ou via notre shop, Il était une fois l'Amérique. Des Amérindiens à Donald Trump, les photos qui racontent l'histoire des Etats-Unis.

L'odyssée américaine, c'est une affaire de port où l'on embarquait. De flots à traverser.Après pouvait démarrer une nouvelle vie, en principe meilleure. C'était, pour beaucoup,une vie de fermier, d'agriculteur, d'éleveur. La terre promise en était bien une, au moinsau sens premier. Longtemps, le sol a nourri les rêves, les familles et le bétail des migrants, récents ou installés de longue date. Et puis l'industrialisation a rendu la tâche, par nature difficile, encore plus compliquée. Les reportages de Dorothea Lange, dans les années 1930, ont révélé le calvaire du monde agricole américain.