l est rare qu'une image soit aussi déformée que celle que nous ont présentée les films Sissi de l'impératrice autrichienne Elisabeth. C'est qu'elle était tout sauf l'héroïne romantique que Romy Schneider incarne à l'écran. Elle était certes belle et intelligente, elle pouvait être charmante mais, peu après son mariage, son comportement devint hystérique et asocial. Elle entretenait avec son mari, l'empereur François-Joseph, une relation médiocre et, mis à part la Hongrie, elle manifestait peu d'intérêt pour l'Empire des Habsbourg au...