Tayyab Subhani, un chauffeur de taxi âgé de 30 ans, et Mohammed Safdar, un employé dans la restauration de 41 ans, sont inculpés d'avoir mis en danger un avion. Selon le chef d'inculpation, les deux hommes ont affirmé que "l'équipage et les passagers seraient tués" et qu'ils feraient "exploser l'appareil, ce qui était faux". Devant le tribunal de Chelmsford près de Londres, lundi, les deux accusés, qui sont nés à Burnley, dans le nord-ouest de l'Angleterre, ont simplement pris la parole pour confirmer leur nom et leur adresse. Leurs avocats ont indiqué qu'ils rejetaient les accusations. L'équipage d'un avion de ligne de la compagnie Pakistan International Airlines (PIA), qui effectuait la liaison Lahore (nord-est du Pakistan) - Manchester, avait déclenché vendredi le signal d'alarme. Le Boeing 777, qui transportait 308 passagers, avait alors été dérouté sur l'aéroport de Londres-Stansted sous escorte d'un jet de l'armée britannique. Et les deux hommes arrêtés à leur sortie de l'appareil. A Islamabad, une source dans la compagnie aérienne avait indiqué qu'"il y avait une famille de huit ou dix personnes dans l'avion et qu'elles se disputaient entre elles". "Quand le personnel de PIA s'est approché et leur a demandé de se calmer, elles leur ont dit de s'éloigner faute de quoi elles feraient exploser l'avion", selon la même source. (Belga)

Tayyab Subhani, un chauffeur de taxi âgé de 30 ans, et Mohammed Safdar, un employé dans la restauration de 41 ans, sont inculpés d'avoir mis en danger un avion. Selon le chef d'inculpation, les deux hommes ont affirmé que "l'équipage et les passagers seraient tués" et qu'ils feraient "exploser l'appareil, ce qui était faux". Devant le tribunal de Chelmsford près de Londres, lundi, les deux accusés, qui sont nés à Burnley, dans le nord-ouest de l'Angleterre, ont simplement pris la parole pour confirmer leur nom et leur adresse. Leurs avocats ont indiqué qu'ils rejetaient les accusations. L'équipage d'un avion de ligne de la compagnie Pakistan International Airlines (PIA), qui effectuait la liaison Lahore (nord-est du Pakistan) - Manchester, avait déclenché vendredi le signal d'alarme. Le Boeing 777, qui transportait 308 passagers, avait alors été dérouté sur l'aéroport de Londres-Stansted sous escorte d'un jet de l'armée britannique. Et les deux hommes arrêtés à leur sortie de l'appareil. A Islamabad, une source dans la compagnie aérienne avait indiqué qu'"il y avait une famille de huit ou dix personnes dans l'avion et qu'elles se disputaient entre elles". "Quand le personnel de PIA s'est approché et leur a demandé de se calmer, elles leur ont dit de s'éloigner faute de quoi elles feraient exploser l'avion", selon la même source. (Belga)