Non-contraignante, cette résolution du Parlement appelle notamment le gouvernement de la Fédération à intégrer l'étude des génocides dans les cours d'histoire. Le texte demande également à l'exécutif d'être "attentif au sort des survivants et rescapés", de soutenir les activités d'associations représentatives de victimes comme Ibuka et de lutter, dans le domaine de ses compétences (enseignement, médias, culture, ...) contre le révisionnisme et le négationnisme du génocide des Tutsis. La propositions résolution, née de l'initiative du député MR Alain Destexhe, a été appuyée par l'ensemble des forces politiques présentes au Parlement. A titre personnel, le député réformateur a lancé un appel mercredi pour que l'inscription figurant sur le monument commémoratif du génocide érigé il y a plusieurs années déjà à Woluwe-Saint-Pierre soit modifiée pour afficher la mention: "à la mémoire des victimes du génocide des Tutsis". (Belga)

Non-contraignante, cette résolution du Parlement appelle notamment le gouvernement de la Fédération à intégrer l'étude des génocides dans les cours d'histoire. Le texte demande également à l'exécutif d'être "attentif au sort des survivants et rescapés", de soutenir les activités d'associations représentatives de victimes comme Ibuka et de lutter, dans le domaine de ses compétences (enseignement, médias, culture, ...) contre le révisionnisme et le négationnisme du génocide des Tutsis. La propositions résolution, née de l'initiative du député MR Alain Destexhe, a été appuyée par l'ensemble des forces politiques présentes au Parlement. A titre personnel, le député réformateur a lancé un appel mercredi pour que l'inscription figurant sur le monument commémoratif du génocide érigé il y a plusieurs années déjà à Woluwe-Saint-Pierre soit modifiée pour afficher la mention: "à la mémoire des victimes du génocide des Tutsis". (Belga)