"Les travaux sont loin d'être terminés car nous voulons affiner nos conclusions et les réaliser le plus sérieusement possible. D'ici une semaine, nous voudrions conclure avec un rapport pour nos différentes assemblées", a indiqué Benoît Dispa, bourgmestre réélu de Gembloux. Sabine Laruelle, qui a assuré qu'elle ne quitterait pas son ministère fédéral pour la cité des Couteliers, était présente lors de cette réunion. Si elle n'occupera pas le poste d'échevine, elle a toutefois affirmé qu'elle sera derrière son équipe et la soutiendra. Quant à savoir qui prendra sa place en tant que premier échevin MR de Gembloux, rien n'est encore sûr. "Il y a des indications qui viennent du nombre de voix, mais elles sont tempérées par la disponibilité et l'envie de chacun d'assumer de telles responsabilités", a remarqué Benoît Dispa. (MUA)

"Les travaux sont loin d'être terminés car nous voulons affiner nos conclusions et les réaliser le plus sérieusement possible. D'ici une semaine, nous voudrions conclure avec un rapport pour nos différentes assemblées", a indiqué Benoît Dispa, bourgmestre réélu de Gembloux. Sabine Laruelle, qui a assuré qu'elle ne quitterait pas son ministère fédéral pour la cité des Couteliers, était présente lors de cette réunion. Si elle n'occupera pas le poste d'échevine, elle a toutefois affirmé qu'elle sera derrière son équipe et la soutiendra. Quant à savoir qui prendra sa place en tant que premier échevin MR de Gembloux, rien n'est encore sûr. "Il y a des indications qui viennent du nombre de voix, mais elles sont tempérées par la disponibilité et l'envie de chacun d'assumer de telles responsabilités", a remarqué Benoît Dispa. (MUA)