"Je suis totalement effondré, je ne comprends pas le jugement rendu. Je me pourvois en Cassation sans hésitation", a-t-il déclaré sur l'antenne de la radio RTL. L'avocat de Jérôme Kerviel, David Koubbi, avait déclaré à la sortie de l'audience à la cour d'appel qu'il allait "rentrer travailler pour évoquer avec lui la possibilité de se pourvoir en cassation". Pour Me Koubbi, l'ancien trader est victime d'une "injustice absolument lamentable". Jérôme Kerviel, 35 ans, a été condamné à cinq ans de prison dont trois ferme, ainsi qu'à 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts, par la cour d'appel de Paris qui l'a jugé entièrement responsable d'une perte du même montant subie en 2008 par la Société Générale. La cour a confirmé dans son intégralité le jugement rendu en 2010 par le tribunal correctionnel et, comme lui, n'a trouvé aucune excuse au condamné. Il a été poursuivi pour avoir pris à l'insu de sa hiérarchie des positions spéculatives de dizaines de milliards d'euros sur des marchés à risque et d'avoir déjoué les contrôles avec des opérations fictives, de fausses écritures et des mensonges. Jérôme Kerviel n'ira pas immédiatement en prison, le pourvoi étant suspensif. (PVO)

"Je suis totalement effondré, je ne comprends pas le jugement rendu. Je me pourvois en Cassation sans hésitation", a-t-il déclaré sur l'antenne de la radio RTL. L'avocat de Jérôme Kerviel, David Koubbi, avait déclaré à la sortie de l'audience à la cour d'appel qu'il allait "rentrer travailler pour évoquer avec lui la possibilité de se pourvoir en cassation". Pour Me Koubbi, l'ancien trader est victime d'une "injustice absolument lamentable". Jérôme Kerviel, 35 ans, a été condamné à cinq ans de prison dont trois ferme, ainsi qu'à 4,9 milliards d'euros de dommages et intérêts, par la cour d'appel de Paris qui l'a jugé entièrement responsable d'une perte du même montant subie en 2008 par la Société Générale. La cour a confirmé dans son intégralité le jugement rendu en 2010 par le tribunal correctionnel et, comme lui, n'a trouvé aucune excuse au condamné. Il a été poursuivi pour avoir pris à l'insu de sa hiérarchie des positions spéculatives de dizaines de milliards d'euros sur des marchés à risque et d'avoir déjoué les contrôles avec des opérations fictives, de fausses écritures et des mensonges. Jérôme Kerviel n'ira pas immédiatement en prison, le pourvoi étant suspensif. (PVO)