"Il y a de gros coups de vent dans le port de Calais et lors d'une manoeuvre, un des navires, le Pride of Burgundy de la compagnie P&O, a heurté un autre navire, le Berlioz de My ferry link. Les dégâts à bord du Berlioz seraient assez importants, au niveau des baleinières", a indiqué une source portuaire tout en précisant que l'accident n'a pas fait de blessés. Le directeur général adjoint de My ferry link, Raphaël Doutrebente, a confirmé que le navire de la compagnie qui a succédé à SeaFrance avait été endommagé. Aucun passager ne se trouvait à bord du Berlioz au moment de l'accident. "Il n'y a aucune victime, c'est de la tôle", a-t-il souligné. Le ferry Pride of Burgundy, qui transporte des passagers et des véhicules entre Calais et Douvres, en Angleterre, n'a "pas subi énormément de dégâts" et il a "pu reprendre la mer", a indiqué de son côté la responsable communication France de la compagnie britannique P&O. Selon plusieurs passagers présents à bord du Pride of Burgundy, le choc n'a pas été ressenti, "ou très peu", à l'intérieur du navire. (KAV)

"Il y a de gros coups de vent dans le port de Calais et lors d'une manoeuvre, un des navires, le Pride of Burgundy de la compagnie P&O, a heurté un autre navire, le Berlioz de My ferry link. Les dégâts à bord du Berlioz seraient assez importants, au niveau des baleinières", a indiqué une source portuaire tout en précisant que l'accident n'a pas fait de blessés. Le directeur général adjoint de My ferry link, Raphaël Doutrebente, a confirmé que le navire de la compagnie qui a succédé à SeaFrance avait été endommagé. Aucun passager ne se trouvait à bord du Berlioz au moment de l'accident. "Il n'y a aucune victime, c'est de la tôle", a-t-il souligné. Le ferry Pride of Burgundy, qui transporte des passagers et des véhicules entre Calais et Douvres, en Angleterre, n'a "pas subi énormément de dégâts" et il a "pu reprendre la mer", a indiqué de son côté la responsable communication France de la compagnie britannique P&O. Selon plusieurs passagers présents à bord du Pride of Burgundy, le choc n'a pas été ressenti, "ou très peu", à l'intérieur du navire. (KAV)