Selon les deux journaux économiques, des employés de l'entreprise postale récupéraient des factures dans les sacs à courrier, les falsifiaient de façon à ce que l'argent n'aille pas sur le compte initialement mentionné sur le document, mais sur leur propre compte. Dans cette optique, des comptes avaient été ouverts à la Banque de la poste sous de fausses identités. Bpost indique avoir reçu des dizaines de plaintes portant sur des factures falsifiées et collabore à 100% avec la cellule 'Fraude' de la police fédérale. "Une facture peut être interceptée avant qu'elle ne soit déposée à bpost, pendant son traitement chez bpost, et après son traitement par bpost. Chez bpost, elle n'est traitée que pendant quelques heures et les centres de tri disposent de caméras de sécurité", explique le porte-parole. (Belga)

Selon les deux journaux économiques, des employés de l'entreprise postale récupéraient des factures dans les sacs à courrier, les falsifiaient de façon à ce que l'argent n'aille pas sur le compte initialement mentionné sur le document, mais sur leur propre compte. Dans cette optique, des comptes avaient été ouverts à la Banque de la poste sous de fausses identités. Bpost indique avoir reçu des dizaines de plaintes portant sur des factures falsifiées et collabore à 100% avec la cellule 'Fraude' de la police fédérale. "Une facture peut être interceptée avant qu'elle ne soit déposée à bpost, pendant son traitement chez bpost, et après son traitement par bpost. Chez bpost, elle n'est traitée que pendant quelques heures et les centres de tri disposent de caméras de sécurité", explique le porte-parole. (Belga)