En prélude à un sommet européen, le libéral luxembourgeois a déclaré avoir vu des reportages sur des électeurs du Vlaams Belang qui "vivent à des endroits où tout va bien, mais sont pourtant en colère".

"Il convient de ne pas condamner les personnes qui ont voté pour le VB mais plutôt de les écouter et de leur expliquer que les peurs qu'elles ont ne sont peut-être pas fondées", a-t-il déclaré.

M. Bettel a notamment fait référence aux inquiétudes exprimées sur les questions migratoires. Certaines critiques parlent de migration incontrôlable, mais en réalité les arrivées sont beaucoup moins élevées aujourd'hui qu'il y a quelques années.

"Il faut expliquer les choses comme elles sont, sans condamner. Une fois que la peur a disparu, les partis qui la cultivent perdent de leur éclat", a-t-il conclu.

En prélude à un sommet européen, le libéral luxembourgeois a déclaré avoir vu des reportages sur des électeurs du Vlaams Belang qui "vivent à des endroits où tout va bien, mais sont pourtant en colère". "Il convient de ne pas condamner les personnes qui ont voté pour le VB mais plutôt de les écouter et de leur expliquer que les peurs qu'elles ont ne sont peut-être pas fondées", a-t-il déclaré. M. Bettel a notamment fait référence aux inquiétudes exprimées sur les questions migratoires. Certaines critiques parlent de migration incontrôlable, mais en réalité les arrivées sont beaucoup moins élevées aujourd'hui qu'il y a quelques années. "Il faut expliquer les choses comme elles sont, sans condamner. Une fois que la peur a disparu, les partis qui la cultivent perdent de leur éclat", a-t-il conclu.