"Mon but politique est de rééquilibrer l'UE (...) entre l'est et l'ouest, le sud, le nord, les petits et les plus grands pays, les jeunes (pays membres, ndlr) et les anciens", a-t-elle déclaré à la presse avant un entretien avec le Premier ministre croate Andrej Plenkovic.

La Croatie, qui a rejoint l'UE en 2013, doit prendre la présidence tournante de l'union en janvier 2020.

L'Union fait actuellement face à plusieurs défis, dont le Brexit ou la situation démographique, a indiqué la présidente élue de la Commission européenne.

"Le monde souhaite plus d'Europe et a besoin d'une puissante voix européenne que nous ne pourrons avoir que si nous sommes unis", a déclaré Ursula von der Leyen. "Nous savons tous que nous ne pourrons faire face aux défis qu'unis, prospères et forts", a-t-elle ajouté.

Jeudi, en visite à Varsovie, Mme von der Leyen avait indiqué qu'elle lancerait de larges consultations sur l'avenir de l'UE à sa prise de fonctions en novembre.

"Nous voulons lancer une conférence sur l'avenir de l'Europe qui se déroulera dans nos pays membres et dont les discussions porteront sur la manière dont les populations, les Européens, conçoivent l'avenir de leur Union européenne", avait-elle ajouté.