Cette impression de renouvellement est en partie le fruit de la quasi-parité que respecte l'exécutif de l'Union européenne, 13 femmes, majoritairement issues des Etats de la " nouvelle Europe " ayant adhéré après 2003, pour 14 hommes. L'évolution - la Commission Juncker comprenait 10 commissaires féminines - est une marque incontestable de la place conquise par la femme politique au sein de l'Union européenne, un acquis unique au monde. Mais le chantier n'en est pas pour autant achevé. Pour preuve, d'autres arbitrages ont vraisemblablement guidé la composition du cercle des vice-présidents : seules trois femmes sur huit membres en font partie.
...