" Avec la crise de 2008, la brique espagnole a perdu 30 à 70 % de sa valeur ", acquiesce Davy Lefèvre, CEO de l'agence spécialisée Secundo (Namur). " Depuis cinq ans, les prix remontent. Ils sont désormais 10 à 30 % plus bas que leur niveau d'avant-crise. " Une progression qui ira en s'intensifiant, rapporte-t-il, les prévisions tablant sur une hausse de 30 % de l'immobilier espagnol endéans trois à cinq ans.
...