Le Parlement européen a publié de premières projections sur sa future composition. Elles ont été réalisées en compilant des sondages d'intentions de vote réalisés dans les 27 pays qui seront encore membres de l'UE fin mai 2019 - si le Brexit a bien eu lieu le 29 mars comme prévu. Les nouveaux eurodéputés contribueront à façonner les législations de l'UE pendant cinq ans et auront aussi la responsabilité d'élire le successeur de Jean-Claude Juncker à la tête de la prochaine Commission européenne. Le Parlement va rétrécir lors de ce nouveau mandat en raison du Brexit, avec 705 sièges prévus au lieu de 751 aujourd'hui.
...

Le Parlement européen a publié de premières projections sur sa future composition. Elles ont été réalisées en compilant des sondages d'intentions de vote réalisés dans les 27 pays qui seront encore membres de l'UE fin mai 2019 - si le Brexit a bien eu lieu le 29 mars comme prévu. Les nouveaux eurodéputés contribueront à façonner les législations de l'UE pendant cinq ans et auront aussi la responsabilité d'élire le successeur de Jean-Claude Juncker à la tête de la prochaine Commission européenne. Le Parlement va rétrécir lors de ce nouveau mandat en raison du Brexit, avec 705 sièges prévus au lieu de 751 aujourd'hui.Le Parlement européen est parti du principe que les groupes politiques resteraient composés de la même manière qu'actuellement, avec des eurodéputés venant des mêmes formations nationales. Ces résultats ne tiennent, par exemple, pas compte de l'impact que pourrait avoir l'arrivée d'eurodéputés issus de nouveaux partis politiques dans les Etats membres, qui devraient alors choisir leurs alliances pour peser au niveau européen.Chez nous, les élections européennes se dérouleront dans l'ombre des élections fédérales et régionales. La Belgique disposera de 21 sièges sous la prochaine législature, Brexit ou non. Le MR serait en passe de perdre un de ses trois sièges d'eurodéputé. Ce siège serait capté par le PTB, qui ferait ainsi son entrée dans l'hémicycle européen. Quant au PS, il maintiendrait ses 3 sièges actuels, tandis qu'Ecolo et le cdH garderaient le leur. Côté flamand, la N-VA maintiendrait ses 4 élus, l'Open Vld perdrait l'un de ses trois sièges au profit de Groen, qui se retrouverait ainsi à 2 sièges. Le CD&V (2 sièges), le sp.a (un siège) et le Vlaams Belang (un siège) enregistreraient un statu quo.