Les députés doivent voter sur l'accord de Brexit conclu in extremis jeudi entre Londres et Bruxelles. Le résultat s'annonce extrêmement serré, lors de cette première séance à se dérouler un samedi depuis la guerre des Malouines il y a 37 ans.

Tout nouveau report serait "coûteux et destructeur"

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a assuré samedi aux députés que tout nouveau report du Brexit serait "coûteux et destructeur", avant un vote qui s'annonce très serré sur l'accord de sortie de l'Union européenne conclu avec les Européens.