Le vignoble européen a subi au cours de son histoire moult catastrophes. On pense au phylloxera (1) qui a bien failli détruire l'ensemble du vignoble, mais une étude menée en France dans le cadre du programme de l'Agence nationale de la recherche, " Observations phénologiques pour reconstruire le climat de l'Europe ", (ANR-Ophélie) et se basant sur les dates de vendanges montre une variabilité climatique extrême entre le xiiie et le début du xxe siècle. Au fil du temps, le vignoble s'est adapté sans cesse : reconnaissance de terroirs hautement qualitatifs, choix de certains cépages, abandon des plaines pour les coteaux, recherche par le croisement de plants plus vigoureux. Cette évolution s'est faite de façon lente et progressive.
...