Cette obligation, qui concernait jusqu'à présent les enfants à partir de 11 ans, va s'appliquer dans les transports collectifs, bateaux, avions, et véhicules (dont les taxis et VTC), ainsi que dans les gares, stations de transports publics et aérogares, précise le décret.

L'accès à ces espaces et moyens de transports "est refusé à toute personne qui ne respecte pas cette obligation", note le texte --la formulation étant inchangée par rapport à la version précédente de ce décret.

À partir de lundi et "jusqu'au 23 janvier 2022 inclus, la vente et le service pour consommation à bord d'aliments et de boissons sont interdits lors des trajets au sein du territoire métropolitain" ou des collectivités d'outre-mer, indique aussi le décret.

Le décret ne donne pas de détail supplémentaire sur la consommation à bord, à part le fait que les restaurants des bateaux ne sont pas concernés. Les transporteurs devront préciser directement ce qu'il en sera sur la base d'un protocole sanitaire, a précisé Matignon à l'AFP.

"En application des consignes indiquées par le Premier ministre (lundi), il n'est pas permis d'enlever le masque pour consommer de la nourriture ou des boissons" quel que soit le train, à l'exception des Thalys et Eurostar, a par exemple indiqué un porte-parole de la SNCF.

Les services de restauration à bord des TGV et Intercités seront suspendus lundi, et jusqu'au 23 janvier, conformément au décret, a précisé la SNCF.

Cette obligation, qui concernait jusqu'à présent les enfants à partir de 11 ans, va s'appliquer dans les transports collectifs, bateaux, avions, et véhicules (dont les taxis et VTC), ainsi que dans les gares, stations de transports publics et aérogares, précise le décret. L'accès à ces espaces et moyens de transports "est refusé à toute personne qui ne respecte pas cette obligation", note le texte --la formulation étant inchangée par rapport à la version précédente de ce décret. À partir de lundi et "jusqu'au 23 janvier 2022 inclus, la vente et le service pour consommation à bord d'aliments et de boissons sont interdits lors des trajets au sein du territoire métropolitain" ou des collectivités d'outre-mer, indique aussi le décret. Le décret ne donne pas de détail supplémentaire sur la consommation à bord, à part le fait que les restaurants des bateaux ne sont pas concernés. Les transporteurs devront préciser directement ce qu'il en sera sur la base d'un protocole sanitaire, a précisé Matignon à l'AFP. "En application des consignes indiquées par le Premier ministre (lundi), il n'est pas permis d'enlever le masque pour consommer de la nourriture ou des boissons" quel que soit le train, à l'exception des Thalys et Eurostar, a par exemple indiqué un porte-parole de la SNCF. Les services de restauration à bord des TGV et Intercités seront suspendus lundi, et jusqu'au 23 janvier, conformément au décret, a précisé la SNCF.