Le nombre de cas de contaminations a franchi le cap des 80.000. Le pays a enregistré jusqu'à présent 5.739 décès dus à la maladie. Cependant, les autorités suédoises enregistrent actuellement une baisse du nombre de nouveaux cas, en particulier les cas graves nécessitant des soins intensifs.

La Suède a, dès le début de la pandémie, fait le choix d'une approche modérée. Les établissements horeca sont par exemple toujours restés ouverts et le masque n'a jamais été imposé, à l'exception du milieu médical.

Cette approche n'a pas manqué d'attirer à la Suède de nombreuses critiques, notamment de ses voisins scandinaves qui lui ont fermer leurs frontières. Si le Danemark a annoncé jeudi dans un communiqué la levée de cette interdiction, la Norvège autorise seulement les résidents de certaines régions de Suède à venir dans le pays. La Finlande, elle, n'autorise actuellement que les seuls voyages essentiels en provenance du royaume.

Le nombre de cas de contaminations a franchi le cap des 80.000. Le pays a enregistré jusqu'à présent 5.739 décès dus à la maladie. Cependant, les autorités suédoises enregistrent actuellement une baisse du nombre de nouveaux cas, en particulier les cas graves nécessitant des soins intensifs. La Suède a, dès le début de la pandémie, fait le choix d'une approche modérée. Les établissements horeca sont par exemple toujours restés ouverts et le masque n'a jamais été imposé, à l'exception du milieu médical. Cette approche n'a pas manqué d'attirer à la Suède de nombreuses critiques, notamment de ses voisins scandinaves qui lui ont fermer leurs frontières. Si le Danemark a annoncé jeudi dans un communiqué la levée de cette interdiction, la Norvège autorise seulement les résidents de certaines régions de Suède à venir dans le pays. La Finlande, elle, n'autorise actuellement que les seuls voyages essentiels en provenance du royaume.