"Cet accord tant attendu sur notre ambitieuse aide financière est un signal positif, bienvenu et fort pour les Balkans occidentaux et la Turquie", a déclaré le commissaire chargé de la politique de voisinage et de l'élargissement, Olivér Várhelyi. "Il permettra de financer le plan économique et d'investissement pour les Balkans occidentaux, un outil essentiel pour soutenir la reprise économique de cette région prioritaire", a-t-il précisé.

"Grâce à des investissements dans des secteurs clés, notamment la connectivité, les infrastructures, l'environnement et le climat, ainsi que l'énergie et le numérique, il stimulera la convergence avec l'UE et apportera des avantages tangibles aux citoyens", a-t-il expliqué.

L'accord politique sur le budget du nouvel instrument de pré-adhésion doit encore être traduit en textes juridiques et être approuvé formellement par le Parlement européen et le Conseil, a précisé la Commission européenne. Les bénéficiaires sont l'Albanie, la Bosnie-Herzégovine, le Kosovo, le Monténégro, la Macédoine du Nord, la Serbie et la Turquie.

La distribution des fonds est basée sur des priorités thématiques, et non sur des enveloppes par pays. "Cela permet de récompenser les performances et les progrès accomplis dans la réalisation des priorités clés et d'accroître la flexibilité pour répondre à l'évolution des besoins des partenaires sur la voie de l'adhésion", a précisé la Commission.

"Cet accord tant attendu sur notre ambitieuse aide financière est un signal positif, bienvenu et fort pour les Balkans occidentaux et la Turquie", a déclaré le commissaire chargé de la politique de voisinage et de l'élargissement, Olivér Várhelyi. "Il permettra de financer le plan économique et d'investissement pour les Balkans occidentaux, un outil essentiel pour soutenir la reprise économique de cette région prioritaire", a-t-il précisé. "Grâce à des investissements dans des secteurs clés, notamment la connectivité, les infrastructures, l'environnement et le climat, ainsi que l'énergie et le numérique, il stimulera la convergence avec l'UE et apportera des avantages tangibles aux citoyens", a-t-il expliqué. L'accord politique sur le budget du nouvel instrument de pré-adhésion doit encore être traduit en textes juridiques et être approuvé formellement par le Parlement européen et le Conseil, a précisé la Commission européenne. Les bénéficiaires sont l'Albanie, la Bosnie-Herzégovine, le Kosovo, le Monténégro, la Macédoine du Nord, la Serbie et la Turquie. La distribution des fonds est basée sur des priorités thématiques, et non sur des enveloppes par pays. "Cela permet de récompenser les performances et les progrès accomplis dans la réalisation des priorités clés et d'accroître la flexibilité pour répondre à l'évolution des besoins des partenaires sur la voie de l'adhésion", a précisé la Commission.