Mais pour faciliter ces transferts et avoir une vision correcte de la situation dans chaque Etat, les Etats "doivent partager des données exactes et en temps réel" à l'ECDC, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, a insisté l'Allemande à l'issue d'une réunion virtuelle des dirigeants des 27. Le but est que l'ECDC ait une vision complète de la situation épidémiologique locale mais aussi des capacités en unités de soins intensifs.

"Le bon usage des fonds exige d'avoir une bonne information", a-t-elle prévenu.

Face à la résurgence du virus à travers tout le continent, la Commission européenne a aussi annoncé qu'elle allait lancer une concertation européenne au niveau des experts, avec une nouvelle plateforme "pour réunir les spécialistes qui conseillent chaque gouvernement ainsi que ceux de la Commission, pour qu'on puisse entre autres apprendre l'un de l'autre ce qui fonctionne".

Mais pour faciliter ces transferts et avoir une vision correcte de la situation dans chaque Etat, les Etats "doivent partager des données exactes et en temps réel" à l'ECDC, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, a insisté l'Allemande à l'issue d'une réunion virtuelle des dirigeants des 27. Le but est que l'ECDC ait une vision complète de la situation épidémiologique locale mais aussi des capacités en unités de soins intensifs. "Le bon usage des fonds exige d'avoir une bonne information", a-t-elle prévenu. Face à la résurgence du virus à travers tout le continent, la Commission européenne a aussi annoncé qu'elle allait lancer une concertation européenne au niveau des experts, avec une nouvelle plateforme "pour réunir les spécialistes qui conseillent chaque gouvernement ainsi que ceux de la Commission, pour qu'on puisse entre autres apprendre l'un de l'autre ce qui fonctionne".