"Ces détentions et le recours disproportionné à la force contre des manifestants pacifiques (...) portent une fois de plus gravement atteinte aux libertés fondamentales d'expression, d'association et de réunion", a déclaré la porte-parole de la cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini.

"Ces droits fondamentaux sont inscrits dans la Constitution russe et nous attendons qu'ils soient protégés", a ajouté la porte-parole, Maja Kocijancic, citée dans le communiqué.

Pour les prochaines élections locales de septembre, l'Union européenne insiste sur la "création de conditions équitables" pour toutes les forces politiques.

"Nous attendons des autorités de la Fédération de Russie qu'elles respectent ses engagements à l'égard de l'OSCE et les autres obligations internationales lorsqu'elles organiseront les prochaines élections locales", a-t-elle ajouté dans son communiqué.