Cette déclaration intervient alors que la Première ministre britannique Theresa May a estimé que des modifications étaient nécessaires pour que cet accord puisse être accepté par le Parlement.

Il a appelé le gouvernement britannique à "rapidement présenter" au négociateur en chef de l'UE Michel Barnier "les prochaines étapes qui permettront d'éviter une sortie sans accord que personne ne souhaite mais à laquelle nous devons tous malgré tout nous préparer".

Cette déclaration intervient alors que la Première ministre britannique Theresa May a estimé que des modifications étaient nécessaires pour que cet accord puisse être accepté par le Parlement.Il a appelé le gouvernement britannique à "rapidement présenter" au négociateur en chef de l'UE Michel Barnier "les prochaines étapes qui permettront d'éviter une sortie sans accord que personne ne souhaite mais à laquelle nous devons tous malgré tout nous préparer".