"Il est temps pour Jeremy Corbyn de se comporter comme un homme", a déclaré le dirigeant conservateur sur Sky News, "organisons des élections le 12 décembre", a-t-il lancé. Boris Johnson a appelé jeudi à la tenue d'un tel scrutin après que les députés ont voté mardi le principe de l'accord de retrait qu'il a conclu avec Bruxelles mais ont refusé de l'examiner en accéléré comme le souhaitait le Premier ministre afin que le Brexit puisse avoir lieu le 31 octobre comme prévu.

Jeremy Corbyn a réaffirmé jeudi soir que son parti ne voterait pas pour des élections tant que la menace d'un sortie sans accord ne serait pas écartée. Les voix travaillistes sont indispensables pour la tenue d'un tel scrutin, qui doit être approuvée par les deux-tiers des députés. Le leader travailliste a déclaré qu'il voulait attendre la décision de l'UE sur le report de trois mois que Boris Johnson a été contraint par le Parlement de demander, les députés voulant éviter une sortie sans accord dommageable à l'économie.

S'ils se sont accordés sur le principe d'un nouveau report, le troisième, les Européens n'ont pas encore pris vendredi leur décision sur sa durée et une nouvelle réunion des ambassadeurs devrait se tenir lundi ou mardi pour en décider, selon plusieurs sources européennes. Boris Johnson, qui s'est toujours opposé à un report, a soutenu à six jours de la date fatidique que réaliser sa promesse d'un Brexit au 31 octobre est "toujours possible". "Malheureusement, cela dépend de ce que l'UE va dire", a-t-il ajouté.