Les travailleurs portuaires et les employés de Seat, filiale du groupe Volkswagen, ainsi que les points de vente de la grande chaîne de supermarchés catalane Bonpreu sont restés fermés.

Les services ferroviaires fonctionnaient par contre normalement dans un contexte de sécurité accrue à la gare principale de Barcelone, ont indiqué des journalistes.

Des manifestants ont par ailleurs bloqué des routes dans la région au cours de la matinée. La frontière routière entre l'Espagne et la France était "coupée dans les deux sens" par des manifestants indépendantistes, selon le gouvernement espagnol.

Barcelone a vécu de nouvelles tensions dans la nuit de jeudi à vendredi. Les manifestants avaient installé des barricades de poubelles et de meubles jeudi soir. Des affrontements ont parfois eu lieu entre la police et des manifestants. Les médias locaux ont rapporté que des pierres et des pétards avaient été lancés sur des policiers. Au moins 11 personnes ont été arrêtées en lien avec les émeutes, a annoncé la police.