De la source du village, il ne reste plus que la ligne sombre laissée par l'eau, évaporée, trois mètres au-dessus du fond. " Autrefois, il jaillissait d'ici plus de 130 litres par seconde, se désole Luis Rodriguez (1), un fermier. Désormais, on en retire à peine 50. Et encore ! Il faut la puiser avec une pompe ", soupire-t-il, en désignant des tubes de métal, au creux de la cavité.
...